Mercredi 10 décembre 2014 — Dernier ajout vendredi 28 août 2015

L'étude sociale et urbaine du cabinet ARCUS (logo)L’étude sociale et urbaine du cabinet ARCUS

Printemps 2012

Le cabinet ARCUS Daniel Mandouze associé à l’architecte Medhat Mabsout a réalisé une étude sur la Résidence Saltgourde, pour dresser un diagnostic et proposer des pistes de réaménagement du site.

bando une saltgourde

Cet ensemble de 220 logements et 44 garages construits en 1973 reste l’un des derniers à ne pas avoir pleinement bénéficié du projet de rénovation urbaine commencé par la démolition des immeubles Raudier I et II en 2007, poursuivi par la reconstruction des logements dans plusieurs sites de la Ville et la mise en service d’un réseau de chaleur au bois énergie, puis conclue en 2014 par l’inauguration d’un nouveau centre social.

Le taux de vacance très élevé dans des immeubles de Périgueux Habitat au Gour de l’Arche (22%) est dû à plus de 85% aux logements inoccupés de ce seul site, qui connaît une grande désaffection des demandeurs de logements.

Parmi les causes des difficultés rencontrées, l’étude, livrée à Périgueux Habitat au printemps 2012, a notamment identifié une configuration du bâti défavorable :

  • La forme en « S » et l’imbrication des 11 bâtiments « en grappe » créent de nombreux recoins qui altèrent la lisibilité du bâtiment et multiplient les espaces problématiques ;
  • Les locaux-poubelle en rez-de-chaussée sont également une source de dévalorisation des cages d’escalier ;
  • La prédominance de la voiture en pied d’immeuble est source de nombreux conflits d’usage.

L’étude conclut au besoin urgent de faire évoluer la structure de l’immeuble pour pouvoir agir sur l’ensemble des problématiques.

Deux scénarios ont été proposés, impliquant un remaniement du bâti.

Participez à la vie du site !